منتدى لعشاق الشعر العربي والأجنبي يمكنكم المشاركة بقصائد شعراء عرب وأجانب و كذلك بإبداعاتكم الشخصية.
 
الرئيسيةس .و .جبحـثالتسجيلالأعضاءالمجموعاتدخول

شاطر | 
 

 A la France

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
المدير العام
Admin
Admin


المساهمات : 139
تاريخ التسجيل : 14/01/2008
العمر : 37
الموقع : Strasbourg

مُساهمةموضوع: A la France   الأربعاء يناير 16, 2008 6:08 pm

Personne pour toi. Tous sont d'accord. Celui-ci
Nommé Gladstone, dit à tes bourreaux : merci
Cet autre, nommé Grant, te conspue, et cet autre
Nommé Bancroft, t'outrage ; ici c'est un apôtre
Là c'est un soldat, là c'est un juge, un tribun
Un prêtre, l'un du Nord, l'autre du Sud ; pas un
Que ton sang, à grands flots versé, ne satisfasse
Pas un qui sur ta croix ne te crache à la face
Hélas ! qu'as-tu donc fait aux nations ? Tu vins
Vers celles qui pleuraient, avec ces mots divins
Joie et Paix ! - Tu criais : - Espérance ! Allégresse
Sois puissante, Amérique, et toi sois libre, ô Grèce
L'Italie était grande ; elle doit l'être encor
Je le veux ! - Tu donnas à celle-ci ton or
A celle-là ton sang, à toutes la lumière
Tu défendis le droit des hommes, coutumière
De tous les dévoûments et de tous les devoirs
Comme le boeuf revient repu des abreuvoirs
Les hommes sont rentrés pas à pas à l'étable
Rassasiés de toi, grande soeur redoutable
De toi qui protégeas, de toi qui combattis
Ah ! se montrer ingrats, c'est se prouver petits
N'importe ! pas un d'eux ne te connaît. Leur foule
T'a huée, à cette heure où ta grandeur s'écroule
Riant de chaque coup de marteau qui tombait
Sur toi, nue et sanglante et clouée au gibet
Leur pitié plaint tes fils que la fortune amère
Condamne à la rougeur de t'avouer pour mère
Tu ne peux pas mourir, c'est le regret qu'on a
Tu penches dans la nuit ton front qui rayonna
L'aigle de l'ombre est là qui te mange le foie
C'est à qui reniera la vaincue ; et la joie
Des rois pillards, pareils aux bandits des Adrets
Charme l'Europe et plaît au monde... - Ah ! je voudrais
Je voudrais n'être pas Français pour pouvoir dire
Que je te choisis, France, et que, dans ton martyre
Je te proclame, toi que ronge le vautour
Ma patrie et ma gloire et mon unique amour

Victor Hugo
Les poèmes
Victor HUGO (1802-1885)
(Recueil : L'année terrible)
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://lakhssassi.ahlamontada.com
وردة الحب
شاعرمتألق
شاعرمتألق
avatar

المساهمات : 14
تاريخ التسجيل : 16/01/2008
العمر : 32
الموقع : صيدا/ لبنان

مُساهمةموضوع: Victor Hugo   الأربعاء يناير 16, 2008 7:37 pm

Vraiment le grand reste tjrs grand, merci
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 
A la France
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
الخصاصي :: Poetry in other languages-
انتقل الى: